Encéphalopathie spongiforme bovine (E.S.B.) classique en Europe : aucun cas en 2017 !

Encéphalopathie spongiforme bovine (E.S.B.) classique en Europe : aucun cas en 2017 !

 

Les Encéphalopathies Spongiformes Transmissibles (E.S.T.) constituent un groupe de maladies qui affectent le cerveau et le système nerveux des humains et des animaux. Ces maladies sont caractérisées par une dégénérescence des tissus cérébraux (avec formation de vacuoles) qui donne au cerveau l’aspect d’une éponge. Elles sont causées par un prion qui est une forme anormale d’une protéine (PrPc). Sa description a valu le prix Nobel de médecine en 1997 à l’américain Stanley PRUSINER, 55 ans. Elles incluent, entre autres :

  • L’Encéphalopathie Spongiforme Bovine (E.S.B.) chez les bovins, y compris l’E.S.B. atypique [de profil biochimique différent (de type L ou H)] et mis en évidence en 2004,
  • La tremblante du mouton et de la chèvre, y compris la tremblante atypique,
  • La maladie du dépérissement chronique (M.D.C.) chez les cervidés,
  • L’encéphalopathie transmissible du vison (E.T.V.),
  • L’encéphalopathie spongiforme féline (E.S.F.) chez le chat,
  • La variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vM.C.J.) chez l’Homme (apparue en 1996 en Angleterre).

A l’exception de l’agent infectieux causant l’E.S.B. qui peut être transmis à l’Homme par la consommation d’organes contaminés et provoquer la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, il n’existe aucune preuve scientifique attestant que d’autres maladies E.S.T. peuvent être transmises à l’Homme.

L’autorité Européenne de sécurité des aliments (E.F.S.A.) a publié le 29 novembre 2018 son 3e rapport de synthèse sur la surveillance des encéphalopathies spongiformes transmissibles dans l’Union Européenne (U.E.) pour l’année 2017. Le document présente les données collectées chez les bovins, ovins, caprins, cervidés et autres espèces animales dans l’Union Européenne ainsi qu’en Islande, Norvège et Suisse. En 2017, 314 547 moutons et 117 268 chèvres ont été testés dans l’U.E. en vue du diagnostic de la tremblante :

Au total, 1,3 million de bovins ont été testés par 28 états membres (+ 18 526 bovins pour les 3 autres pays). L’absence de cas classiques d’E.S.B. en 2017 est une première depuis que la maladie est diagnostiquée (1986). Bonne nouvelle mais de courte durée puisqu’il y a eu 1 cas en octobre 2018 (en Ecosse). Par contre, il y a eu 6 cas d’E.S.B. atypique : 2 en Espagne, 2 en France et 1 en Irlande. Il s’agissait tous d’animaux nés entre 1998 et 2004.

A l’exception de l’agent infectieux causant l’E.S.B. qui peut être transmis à l’Homme par la consommation d’organes contaminés et provoquer la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, il n’existe aucune preuve scientifique attestant que d’autres maladies E.S.T. peuvent être transmises à l’Homme.

Moutons Chèvres
Cas 933 =

839 cas classiques + 94 atypiques

567 =

558 cas classiques + 9 atypiques

Etats 8 + 13 : dont Grèce, Espagne, Italie, Roumanie, Islande et Norvège 7 + 5

 

En 2017, 3 585 cervidés ont été testés pour la Maladie du Dépérissement Chronique ou Chronic Wasting Disease (C.W.D.) des anglophones, les résultats étant négatifs pour l’E.S.B.  : 11 cas positifs en Norvège [9 rennes sauvages (Rangifer tarandus), 1 orignal ou élan (Alces alces) et 1 cerf rouge ou cerf élaphe (Cervus elaphus)].

 

Sources

JEANNEY M. 2018. ESB classique : pour la première fois, aucun cas en Europe en 2017. La Dépêche Vét. 1461. 14.

www.anses.fr consulté le 10 décembre 2018.

www.efsa.europa.eu/fr consulté le 10 décembre 2018.

Retour aux actualités
Trier par catégorie

Autres articles qui pourraient vous intéresser