Fièvre Catarrhale ovine (F.C.O.) : le point en 2018

La fièvre Catarrhale Ovine (F.C.O.) ou maladie de la langue bleue du mouton (« Bluetongue » des anglophones et « lengua azul » des hispanophones) est une maladie virale (orbivirus) non contagieuse des ruminants affectant surtout les ovins. Elle a été décrite pour la 1ère fois en 1902 en Afrique du sud. D’origine virale (27 sérotypes), elle se transmet par l’intermédiaire de moucherons piqueurs hématophages (genre Culicoïdes). Chez les ovins, la maladie se manifeste par de la mortalité (due à des œdèmes pulmonaires et des surinfections bactériennes), des retards de croissance (agneaux) et des avortements. L’accumulation de sang veineux dans la langue (= cyanose) est à l’origine du nom de la maladie mais n’est pas systématique. Chez les caprins, l’évolution clinique est semblable mais souvent de moindre intensité. Chez les bovins, la forme aiguë se traduit par de la fièvre, une hypersalivation, des œdèmes et des boiteries, voire des avortements.  Cliniquement, la maladie ressemble à la fièvre aphteuse, la peste des petits ruminants, la clavelée voire l’ecthyma contagieux. D’où l’importance du diagnostic différentiel. Présente dans les pays de la zone intertropicale, l’infection est apparue brusquement aux Pays-Bas et en Belgique en 2006. Le virus a trouvé sur place des insectes autochtones lui permettant de se multiplier et de se transmettre au bétail. L’extension de la maladie à l’Europe a 3 causes principales : le réchauffement climatique (favorable aux insectes vecteurs), la mondialisation des échanges d’animaux vivants et la sélection de races améliorées (plus sensibles au virus).

La Fièvre Catarrhale Ovine fait l’objet d’une surveillance sanitaire. Depuis le 1er janvier 2018, la totalité du territoire de la France continentale est placée en zone réglementée pour les sérotypes 4 et 8. Des dépistages sont effectués, notamment, avant mouvements d’animaux :

Carte 1 :  départements avec confirmation de foyers de F.C.O. lors de dépistage avant mouvements entre le 1er juin et le 15 septembre 2018

 

Des foyers sont détectés dans 51 départements, le sérotype 8 étant majoritaire (présence dans 43 départements = 84 %). Tous ces foyers concernaient des bovins sauf le foyer détecté dans le Puy-de-Dôme (caprins).

Concernant les foyers cliniques, la carte est moins « colorée » :

Carte 2 : départements avec confirmation de foyers cliniques de F.C.O. entre le 1er juin et le 15 septembre 2018

 

 

Les 6 foyers concernent le sérotype 8 (4 foyers bovins et 4 ovins) et ont été détectés dans l’Allier (03), le Puy-de-Dôme (63), la Haute-Loire (43), le Rhône (69), la Saône-et-Loire (71) et la Côte-d’Or (21).

D’autres foyers ont été détectés à la suite d’avortements ou de signes cliniques « non officiels » de la F.C.O. : ces 9 foyers concernent des bovins, dans les départements du Cantal (15), de la Creuse (23), de la Haute-Vienne (87), de la Loire (42), de la Nièvre (58) et de la Côte-d’Or (21). Le sérotype impliqué était toujours le 8 sauf en Haute-Vienne (co-infection des sérotypes 4 & 8).

Carte 3 : départements avec confirmation de foyers hors mouvements d’animaux et hors clinique typique de F.C.O. entre le 1er juin et le 15 septembre 2018

 

Au 12 décembre 2018, 813 foyers ont été déclarés en Europe dans 8 pays, touchés par 5 sérotypes et dont le 4 est le plus répandu :

 

Sérotype 1      3      4    8     16        Total
France     34  585        619
Italie      26    20     56       102
Suisse   49        49
Chypre     24       24
Espagne      9       9
Grèce    8       8
Portugal     1      1
Allemagne   1  
Total     26   20   124 635   8     813

 

La France connait une nette décroissance de foyers : 619 en 2018, 1678 en 2017 et 1540 en 2016. Le sérotype 4 est considéré comme étant le sérotype ancestral. La diminution du nombre de foyers de sérotype 1 continue. Il était détecté en Italie, Espagne et Portugal en 2017. Le sérotype 3 touche la Sardaigne. Quant au sérotype 16, il concerne les îles du Dodécanèse en Grèce,  proches de la Turquie (où il est présent).

 

Références

Collectif. 2009. La fièvre catarrhale ovine. CIRAD. Collection « les savoirs partagés ».

JEANNEY M. 2018a. FCO : une synthèse des foyers entre le 1er juin et le 15 septembre. La Dépêche Vét. 1461. 15.

JEANNEY M. 2018b. FCO en Europe : 812 foyers en 2018, en majorité en France et en Italie. La Dépêche Vét. 1462. 10.

JEANNEY M. 2019. Première déclaration de FCO sérotype 8 en Allemagne depuis 2009. La Dépêche Vét. 1467. 12

 

 

Retour aux actualités
Trier par catégorie

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Congrès Anaporc 2019

Notre équipe IDENA Nutrición participe au Congrès Anaporc à...